[BG] Garic

Postez ici vos BG et Journaux de PJs si vous voulez qu'ils soient publics, sinon envoyez à un membre du Staff par MP
Avatar du membre
Drayke
Messages : 19
Enregistré le : sam. août 04, 2018 9:05 pm

[BG] Garic

Message par Drayke » mer. août 15, 2018 11:38 am

Nom du compte du joueur: Drayke
Nom du personnage: Garic

Race : Humain
Sexe : Masculin
Âge lors de son arrivée IG : 38 ans
Taille : 188 cm
Poids : 102 kg
Pilosité : Cheveux châtains mi-longs, barbe de trois jours.
Yeux : Marron
Divinité : Aucune

Build envisagé: Guerrier / Barbare

Description physique:

Garic est un homme grand et musclé qui va doucement atteindre la quarantaine. Sa chevelure châtain nouée en queue et sa barbe de trois jours renvoient l'idée qu'il se soucie peu de son apparence physique. Malgré cela, il est toujours possible de déceler qu'il avait autrefois été bel homme. Il arbore en permanence un regard dans lequel tristesse et excuses cohabitent.

Traits de personnalité:

L'expérience de la vie a fait de Garic un combattant complet qui fonctionne presque exclusivement à l’intuition et n'a que rare rival une épée à la main.

Il affiche une grande sérénité qui contraste avec celle des autres représentants des clans barbares. Socialement inadapté suite à de nombreuses années de solitude, il ne recherche pas particulièrement la compagnie d'autres êtres vivants. Etant rompu aux codes de l'étiquette, il est néanmoins parfaitement capable de donner le change et de se montrer aimable et respectueux.

Même s'il tâche de ne rien en laisser paraître, Garic est toujours méfiant envers les utilisateurs de magie.

Histoire:

(Le background est assez long. Allergiques à la lecture, passez votre chemin ! J'ai du temps pour l'écriture et de l'amour pour mes personnages, du coup j'en fais toujours plutôt trop que pas assez. J'espère que ce récit pourra trouver des gens qui en apprécieront la lecture autant que j'ai pris de plaisir à le rédiger :)

DISCLAIMER :

Je tiens à préciser que cette histoire est parfois assez dure et que certains passages peuvent éventuellement mettre mal à l'aise (Comprendre : "On est chez les barbares, c'est pas Happy World Land"). Je pense néanmoins que le côté un peu "graphique" est nécessaire pour donner du sens et de l'impact au récit. Je ne pense pas avoir abusé mais encore une fois, on ne sait jamais. A chacun sa sensibilité.)

(EDITS : Oui j'édite beaucoup, je suis un as des fautes de frappe. Ça m'apprendra à me relire)
Modifié en dernier par Drayke le ven. août 17, 2018 11:31 am, modifié 16 fois.
"N’y a-t-il rien de plus sot que de caresser le serpent qui nous dévore ?" - Garic

Avatar du membre
Drayke
Messages : 19
Enregistré le : sam. août 04, 2018 9:05 pm

Re: [BG] Garic

Message par Drayke » mer. août 15, 2018 11:44 am

Les légendes et les rumeurs concernant ma nature me valent la défiance et l’inimitié de beaucoup d’entre vous. Il est vrai que la commisération n’est pas dans mes habitudes même s’il m’arrive de venir en aide aux plus démunis, qu’ils soient elfe, nain ou même halfelin.

Je ne cherche à me mêler d’aucune querelle. Malgré mes mauvais penchants pour le cynisme, les sarcasmes et ma grossièreté occasionnelle, certains me jugent digne de respect. Je n’ai pas d’amitié à donner en retour. Je n’ai que des conseils – parfois avisés – et ma connaissance des tourments de l’âme.

Si vous désirez vous documenter sur moi, les ouvrages traitant de la chute de Brak sont publics et je certifie que le contenu de ces archives est avéré. Cela dit, il est de toute manière peu vraisemblable que vous ayez besoin de me connaître pour me juger.

Si, malgré toutes les mises en garde et les rumeurs à mon propos, vous voulez apprendre à me connaître, alors venez. Je ne crois pas sincèrement que nous puissions un jour nous comprendre mais je n’empêcherai personne d’essayer.

Et ne craignez pas d’y perdre votre âme, elle ne m’intéresse pas.

Garic.


Le monde est plein de fous, et qui n'en veut pas voir
Doit se tenir tout seul et briser son miroir
Modifié en dernier par Drayke le mer. août 15, 2018 11:50 am, modifié 1 fois.
"N’y a-t-il rien de plus sot que de caresser le serpent qui nous dévore ?" - Garic

Avatar du membre
Drayke
Messages : 19
Enregistré le : sam. août 04, 2018 9:05 pm

Re: [BG] Garic

Message par Drayke » mer. août 15, 2018 11:49 am

Dans cette contrée reculée des steppes, le vent déchiquette les coteaux de granite gris. Le lichen pierreux s’immisce dans les quelques recoins où la vie est permise. Tel une plaque de métal glacé, le ciel déverse son froid mortel. Les loups affamés n’hésitent pas à poursuivre leurs proies durant des semaines pour pouvoir y survivre.

Le vieux Xander était planté là, appuyé sur son bâton, le regard perdu dans le lointain. Il avait vu la tempête se déchaîner. Un grand nombre était tombé, faisant sacrifice de leur vie pour sauver leur chef, cet homme aujourd’hui brisé, retranché, prisonnier de ses propres murs. D'autres s'étaient retournés contre lui du jour au lendemain. Il avait vu les assauts répétés sur le camp fortifié, et au milieu de tout cela, il avait vu le traître ; il se souvenait de lui quand celui-ci n'était qu'un enfant.

Aujourd'hui il devait lui parler, il devait le ramener à la raison. C'est pourquoi il avait fait tout ce chemin, pourquoi il avait rejoint le camp ennemi. Non pas pour sauver le père, mais pour le salut du fils, il espérait que les mots seraient plus fort que l'épée.

Le jeune homme avait aujourd’hui une bonne vingtaine d’années. Il était assis, seul, à plusieurs centaines de mètres de son propre campement militaire. Il se réchauffait les mains devant le feu où il faisait cuire la cuisse d'un sanglier. Il entendit les pas du vieillard et en reconnut le timbre.

- Que me vaut l’honneur de te voir sortir de ta retraite, vieil homme ?
- Je viens te prédire l'avenir, mon garçon.
- Je le connais déjà.
- Entends pourtant ma voix, car ainsi parlent les étoiles :

« Le Loup a engendré le Traître, le Traître engendrera l'Errant. Lorsque l'écharde de la vengeance te sera ôtée, seul le miroir de la bête reflètera ton esprit. Cinq mille jours en ce monde avec pour seule compagnie la haine, le feu, la rage et la souffrance. A l’issue de ton voyage, tu contempleras les lambeaux de ton âme. Et des promesses de l’avenir, tu ne connaîtras que les tourments du passé ».

Le traître sourit sans détacher son regard des flammes.

- Elle est drôlement fournie ta prophétie, vieux bouc. Tu n’en rajouterais pas un peu ?

Le vieil homme soupira.

- Tu sais très bien que je suis infoutu de lire les étoiles.

Ils éclatèrent de rire ensemble comme autrefois. Ils rirent comme si les évènements récents n’avaient jamais eu lieu. Et lorsque tous les rires de ce monde furent épuisés, ils rirent encore une dernière fois.

Et lorsqu’enfin ils laissèrent la place au silence, Xander sentit la froide morsure du métal. Son interlocuteur n'avait plus rien d'humain et son visage ne se résumait plus qu'à un rictus difforme. Avec soulagement il se rendit compte qu’il sentait à peine la douleur et remercia intérieurement son meurtrier pour cette dernière preuve d’affection.

Garic se rassit sans un mot et son regard se perdit à nouveau dans la contemplation des flammes. Il y vit alors plus clairement que jamais l’enchaînement précis d’évènements qui l’avait conduit à cet endroit exact.

Avant le sang, avant la bête et les carnages.

Il se rappelait.

Il y a six ans.
Modifié en dernier par Drayke le ven. août 17, 2018 8:52 am, modifié 2 fois.
"N’y a-t-il rien de plus sot que de caresser le serpent qui nous dévore ?" - Garic

Avatar du membre
Drayke
Messages : 19
Enregistré le : sam. août 04, 2018 9:05 pm

Re: [BG] Garic

Message par Drayke » mer. août 15, 2018 2:40 pm

Ils se faisaient appeler Les Loups des Steppes. Une armée composée de reîtres, de barbares et de repris de justice coalisés. Ils s’étaient offerts avec les années une réputation connue des rois. Ils pillaient, saccageaient et détruisaient tout sur leur passage, parfois sous contrat, parfois pour le plaisir.

Garic était le fils du chef, un dénommé Varthorn, à qui il vouait une loyauté sans faille. Il tenait de lui ses techniques martiales et son sens de stratège.

Le mage Xander avait été son précepteur, à la demande de Varthorn qui le voulait éduqué afin qu’il soit apte à côtoyer d’éventuels clients nobles ou fortunés. Une amitié était née de cette relation entre élève et professeur, la seule que Garic ait jamais eu à cœur d’entretenir. Sous l’œil bienveillant de Xander, le jeune Loup s’était vu enseigner la culture des différentes régions ainsi que des êtres qui les peuplent, l’étiquette ainsi qu’un peu de littérature et de poésie.

Cet écolage était peut-être prématuré, car dans cette hiérarchie héritée des tribus barbares, le prestige ne s’acquérait pas par la valeur du sang paternel mais par la quantité de celui répandu. Pourtant Varthorn était confiant. C’était l’année de ses 16 ans, son fils allait faire ses preuves. Aujourd’hui, ils marcheraient ensemble sur la ville de Brak, comme des frères d’armes.

La cité de Brak représentait à l’époque le début de la civilisation. Remplaçant les fragiles yourtes habituellement bâties par les peuplades locales, des constructions de pierres massives avaient été érigées dans cette ville qui s’en voyait fortifiée. Mais leurs remparts pourtant larges ne purent endiguer la colère avide de destruction des Loups.

Le jeune homme était fier de tuer pour son père et pour sa bannière. Il frappait de son épée, moissonnait de sa hache, et tout ce que son métal rencontrait était irrémédiablement lacéré. Le sang et les cris enivraient son esprit assoiffé de souffrance tandis qu’il abattait sa lourde épée encore et encore.

Plusieurs minutes passèrent, plusieurs dizaines de corps tombèrent, lorsque surpassant le bruit des pleurs et des plaintes il entendit la voix de son père l’appeler haut et clair.
"N’y a-t-il rien de plus sot que de caresser le serpent qui nous dévore ?" - Garic

Avatar du membre
Drayke
Messages : 19
Enregistré le : sam. août 04, 2018 9:05 pm

Re: [BG] Garic

Message par Drayke » mer. août 15, 2018 2:43 pm

Garic se dirigea alors vers la maison du chef de Brak dont il salua la tête grimaçante plantée à l’entrée de la demeure. Les restes de ce qui jadis avait été un homme important au sein de la cité gisaient un peu plus loin, partagés en plusieurs mets de choix pour les chiens de guerre.

Lorsqu’il entra, il vit son père et ses meilleurs guerriers autour d’une jeune femme. Ses formes naissantes étaient privées de leurs atours. Le jeune homme, pourtant insouciant et fier de son père, ne put s’empêcher d’avoir un haut-le-cœur.

Les ongles de la fille étaient arrachés, elle avait été scarifiée sur tout le corps et plusieurs de ses membres étaient brisés, conséquence d’une probable tentative de fuite au résultat pour le moins mitigé. Le sang qui avait coulé sous son corps recouvrait en partie des tatouages tribaux qu’il n’avait pas vu sur les autres habitants de Brak.

Garic savait ce qui l’attendait, Varthorn l’invitait à devenir un homme. Il allait devoir se soumettre à la cérémonie du Passage, rite inhumain d’un autre âge enseigné aux chefs de leur clan par un dieu oublié.

Fondamentalement il n’avait rien contre l’idée de besogner de la pucelle, ça faisait même un moment que ça le démangeait. Mais malgré ses 16 ans et sa sève bien montée, Garic savait qu’il n’avait pas ce gène. Non, tuer, ça il savait faire. Il tuait pour son père et pour son clan et il le faisait avec une joie non dissimulée. Mais forcer ainsi une poupée désarticulée qui se vide de son sang, c’était autre chose.

Il grimaça intérieurement, mais sous le regard de son père, son visage resta de marbre. Et l’instant d’après, bien qu’à contrecœur, il fut sur elle.
Alors qu’il eut à peine effleuré les chairs sanguinolentes de la fille, un liquide chaud et poisseux inonda son visage. Un couteau acéré avait commencé à ouvrir les chairs de la jeune femme dans un bruit de déchirement à peine couvert par le son des mâchoires des chiens.

Varthorn, sans haine ni passion, venait de lui trancher la gorge.

Avant de se voir incapable de la moindre réflexion, il eut encore le temps de comprendre que le rite du Passage ne nécessitait pas un, mais deux sacrifices.

Une naissance nécessitait deux parents.

Telle une infection, une haine sans précédent inonda l’être entier de Garic d’une flamme destructrice et furieuse. Dans son coeur naquit alors un germe monstrueux, une bête intérieure, fierté des guerriers de Brak.

Submergé, mutilé par la créature de cauchemar qui déferlait à l’intérieur de lui, il paniqua et voulut crier. Mais seul un rire désincarné s’échappa de sa gorge tandis que la bête affermissait son emprise. L’âme du jeune Loup n’était plus que douleur et rage ; il pria tous ces dieux en lesquels il n’avait jamais cru de bien vouloir mettre fin à son supplice.

Il entendait encore distinctement Varthorn et les autres guerriers psalmodier des vers dans un langage que son cerveau ne pouvait appréhender lorsque son esprit écorché se déconnecta.
Modifié en dernier par Drayke le mer. août 22, 2018 6:09 am, modifié 3 fois.
"N’y a-t-il rien de plus sot que de caresser le serpent qui nous dévore ?" - Garic

Avatar du membre
Drayke
Messages : 19
Enregistré le : sam. août 04, 2018 9:05 pm

Re: [BG] Garic

Message par Drayke » mer. août 15, 2018 2:44 pm

Les cors des Loups résonnaient au lointain lorsqu’il reprit ses esprits, le visage toujours recouvert du sang de la jeune fille. Déjà des échos de bataille se firent entendre dans la cité : une centaine de guerriers de Brak de retour de campagne pénétraient hurlants entre leurs propres murs dévastés.

Le combat qui s’offrit aux yeux de Garic était terrible. Les soldats, bien que moins nombreux, étaient portés par un souffle de vengeance. Les Loups, bien que plus expérimentés, ne pouvaient que reculer devant leurs assauts.

Depuis sa taille massive, Varthorn hurlait des ordres brefs tout en moissonnant ses adversaires de sa lourde hache. Garic prit une longue épée à large lame et courut porter assistance à son père. L’avancée des guerriers de Brak, maillés de fer, semblait inexorable. Garic levait et abattait son arme sans trop avoir conscience de ses actions quand soudain il entendit son père crier retraite.

A cet exact moment, un bruit insoutenable vint s’emparer de son être. Le sol se rapprocha d’un coup et sa vue se brouilla. Il sentit la morsure lointaine de lames s’enfonçant dans son corps.

Au moins la bête s’était tue.

Il sourit et s’oublia.
"N’y a-t-il rien de plus sot que de caresser le serpent qui nous dévore ?" - Garic

Avatar du membre
Drayke
Messages : 19
Enregistré le : sam. août 04, 2018 9:05 pm

Re: [BG] Garic

Message par Drayke » mer. août 15, 2018 2:48 pm

Même les doux draps semblèrent être une forêt de pointes pénétrant sa peau. Un fin et délicat filet de lumière brûlait ses yeux aux paupières craquelées. Garic vit une forme dans la lumière, une vieille femme semblait-il.

Mais c’est l’endroit qu’il reconnut, d’abord par l’odeur, l’odeur des chiens, celle de la mort. Elle était cachée mais présente. Ensuite il reconnut les contours de la pièce au fur et à mesure que ceux-ci se dessinèrent. La vielle bique… Probablement la mère de la jeune fille se dit-il. Pourquoi ?

Les jours passèrent sans que Garic ne puisse esquisser le moindre geste. La vieille femme lui sembla lui donner la même bouillie pendant des siècles et des siècles. Tel un amas de tentacules le lit engouffrait son corps dans une vie immobile.

Quant à elle, sa vie misérable semblait toujours sonner du même refrain. Le jour se levait, elle aussi. Elle lui faisait quelques brins de toilette, le nourrissait. Elle le regardait avec une tristesse mêlée d’une tendresse incompréhensible et cette douceur muette étouffait Garic. Mais comme un baume à ses blessures, elle lui permit de guérir peu à peu, de retrouver l’usage de ses membres que ce coup au crâne lui avait volé. Et de la même manière, la vieille citadine l’observait, l’aidait à renaître.

Quelles motivations, sinon l’ironie et la pitié, pouvait pousser celle qui devait être la mère de la jeune femme à s’occuper de lui ? Il décida de ne plus se poser la question.

L’inlassable monotonie fut interrompue par le passage de gardes de Brak. Trois hommes aux mailles d’acier vinrent. La fureur et l’incompréhension les heurtèrent lorsqu’ils virent Garic. Ils sortirent leurs armes mais la vieille femme fut brève et autoritaire. Les yeux injectés de sang les trois guerriers rangèrent leurs armes à contrecœur. La vieille femme éructa sur le ton du commandement : « Vous vous occuperez de lui, et l’entraînerez comme s’il était des nôtres ! ».

Les mois, puis les années passant, Garic fut enrôlé comme milicien de Brak pour ses talents de bretteur ainsi que pour sa force digne des clans nordiques. Souvent le chaos des steppes l’appelait et le tentait mais Dhirine, celle qui l’avait recueilli, l’intriguait.

Devenue régente de la cité, son calme et son assurance surprenaient Garic. Comment pouvait-elle le garder, après ce qu’il avait fait ?

Et la question à nouveau l’obséda.
"N’y a-t-il rien de plus sot que de caresser le serpent qui nous dévore ?" - Garic

Avatar du membre
Drayke
Messages : 19
Enregistré le : sam. août 04, 2018 9:05 pm

Re: [BG] Garic

Message par Drayke » mer. août 15, 2018 2:53 pm

Contrit, amer, il excella néanmoins dans les tâches que son nouveau métier lui destinait. Le froid sec et glacé de la cotte de mailles pesant sur ses épaules, le manche bandé d’épaisses lanières de cuir de son épée, le pavois aux couleurs de Brak fermement serré à son dos, Garic parcourait les landes de pierres déchiquetées afin de prévenir toute attaque.

Durant cinq ans, il arpenta les falaises et plateaux granitiques jusqu'à plus souffle. Il était entre deux mondes, et n’appartenait à aucun d’entre eux. Le soir, son repos se noyait dans la contemplation de la sérénité de Dhirine. Ce calme empreint de sagesse obligeait le silence et bannissait toute parole.

Un jour, il entendit les tambours de Brak résonner dans la ville.

Alors en caserne à plusieurs lieues de là, Garic les entendit au loin. Sa course folle, succédée de chutes, de cris de colères face à sa lenteur, du souffle rauque vociférant en son corps, l’amena en vue de Brak.

Un raid !
"N’y a-t-il rien de plus sot que de caresser le serpent qui nous dévore ?" - Garic

Avatar du membre
Drayke
Messages : 19
Enregistré le : sam. août 04, 2018 9:05 pm

Re: [BG] Garic

Message par Drayke » mer. août 15, 2018 2:54 pm

Déjà la cité était en flammes, le vent complice aidant à leur prolifération. Le combat était terminé. Les portes n’avaient pas eu le temps d’être fermées. Une cinquantaine de guerriers en sortirent. Leurs bannières aux peintures rouge sang les nommaient par leur clan… celui des Loups.

Le démon prit corps en Garic, des milliers de flammes infernales le parcoururent en un flot de rage incommensurable. Déjà son épée vola dans ses doigts crispés. Mais celle-ci ne servirait qu’à fouetter cet air maudit et empreint de souffrance.

Quelques guerriers de Brak revinrent des dehors de la ville, marchant entre les corps, glissant dans le sang, le visage livide. Ils ne purent s’empêcher de regarder Garic de travers, alors que celui-ci, les ignorant, courut au centre de la ville.

Le corps de Dhirine avait été à moitié mangé par les chiens de guerre. Secouée ici et là, sa dépouille n’avait plus rien d’humain.

Le regard de Garic se fit vague, sa main noueuse et large ne put supporter le poids de sa lame, son corps devint une prison noire de haine et de violence. Et pour la première fois, l’être en lui se mit à parler.

Je suis l'enfant de l'absurde et l'amante d'une chimère. Je suis le rêve éthéré d'un dieu capricieux tombé au plus profond de la neuvième strate des enfers. J'ai brisé le miroir de l’esprit et j'ai cherché ton désespoir à travers tes fantasmes. Et je l'ai trouvé aux tréfonds de ton âme, petit enfant perdu dans un coin poussiéreux de ton cœur, mon bel ange enchainé, ma lumière, mon Amour.

Même les mélodies les plus étranges suivent des lois rythmiques bien précises, et si c'est bien le cas, ma rencontre avec toi est sans aucun doute l'accord majeur à partir duquel ta rhapsodie prendra toute son ampleur.

Je vais t’enseigner les secrets de la véritable haine. Comment sublimer la peur dans la colère, dissoudre la confusion dans la rage ou encore transformer le deuil en carnage.

Ne te hâte pas, prends le temps d’éprouver.


De sa main, le jeune guerrier répandit sur son visage le sang de celle qui fut sa mère. Sortant sans précipitation, son port et sa prestance avaient mué. Malgré eux, les guerriers de Brak portèrent leur regard sur Garic et reconnurent en lui leur maître.

Sans un mot, instinctivement, ils prirent armes et bouclier et le suivirent.
Modifié en dernier par Drayke le dim. août 19, 2018 12:10 am, modifié 1 fois.
"N’y a-t-il rien de plus sot que de caresser le serpent qui nous dévore ?" - Garic

Avatar du membre
Drayke
Messages : 19
Enregistré le : sam. août 04, 2018 9:05 pm

Re: [BG] Garic

Message par Drayke » mer. août 15, 2018 4:45 pm

Il leur fallut quelques jours mais ils étaient arrivés à un consensus. Une vie contre une vie.

Angra promettait de donner à Garic les moyens d’assouvir sa vengeance et en échange, il lui cèderait son corps afin qu’elle puisse parcourir les terres des mortels.

De ce qu’il savait, la créature était un baatezu, une femelle si tant est que ces créatures puissent être sexuées. Et s’il se rappelait bien les cours de théologie du vieux Xander, il existait effectivement une entité du nom de Angra Mainyu au panthéon. Mais c’était un nom ancien. elle en avait plusieurs autres, moins réjouissants ceux-là.

Ahriman, pensa-t-il. Il était certain d'avoir affaire à l’une de ses engeances.

Il préfère Asmodée, mais je ne suis plus rattachée à lui. J'ai pris ce nom car il me plaisait, c'est tout.

Je me permets de corriger ta croyance car tu n'as qu'à moitié raison. Je suis issue d'un tanar'ri et d'un baatezu, vous nous appelez les alu-fiélonnes, je crois. C'est une alliance réprouvée même chez nous. N'appartenant à aucun des deux mondes dont je suis issue, je me suis réfugiée dans le Tel'aran'rhiod pour être tranquille.

Cela faisait longtemps que j'attendais un Rêveur tel que toi pour m'en extraire et marcher au soleil.

Enchantée, mon Amour.


Il fut tout aussi terrifié par cette déclaration.

Garic ne priait aucune divinité et jusqu’à ce jour, seul l’acier comptait à ses yeux. Mais il ne doutait pas de leur existence pour autant. Xander le lui avait dit, il y avait des choses en ce monde qui étaient pires que la mort et Garic pensa distraitement que les neuf enfers devaient se trouver en bonne position sur la liste.

Je ne pourrais t'envoyer là-bas même je le voulais. Après tout nous sommes tous deux des traîtres, moi par essence, et toi par tes choix. N'est-ce pas follement réjouissant d'avoir tous ces points communs ?

Angra était pour Garic comme une plaie qui n’était pas pansée. Elle le torturait nuit et jour. Aucune médecine ne pouvait la refermer. Jamais elle ne cicatriserait véritablement. D’ailleurs peut-être était-ce là sa vie désormais ?

Une plaie à l’âme.

Trois mois après le départ de Brak, quinze avant-postes de Varthorn étaient en flammes. Et déjà, la moitié des Loups s’était ralliée à Garic, ce qui portait le nombre d’hommes sous son commandement à cinq cent.

Réputée indéfectible, la loyauté des Loups allait à son père depuis toujours. Mais quelque chose au plus profond d’eux leur murmurait qu’il était temps d’abandonner le vieil homme. Quelque chose les commandait. Quelque chose d’irrésistible qui en appelait à leur peur primale. Une peur qu’ils éprouvaient désormais devant Garic.

J’ai toujours eu cet effet sur les esprits faibles. Ce n’est pas du contrôle mental, c’est un peu…comme…voyons… l’astreinte d’un chef de meute. Ça te plaît ? Je pourrais faire tellement plus pour toi, laisse-moi un peu plus de contrôle et tu verras.

Angra se débattait mais Garic se refusait à puiser pleinement dans les pouvoirs de la bête. Les soudards de Varthorn ne pouvaient refuser leur allégeance à son porteur, c’était une bonne chose ; mais il était hors de question que le démon lui vole sa vengeance. Hors de question d’être anesthésié, il voulait encore être lui-même lorsqu’il atteindrait son père et lui ouvrirait le crâne. Il lui répondit à voix haute.

- Pas aujourd'hui, mais je tiendrai parole. Lorsque le sang de Varthorn sera sur ma lame, je m’effacerai devant toi. Prête-moi ta force jusque-là, sans interférer.

Plus tu attends avant de me laisser agir, pire ce sera, tu le sais n’est-ce pas ? Mais qu’il en soit ainsi. Je m’ennuie depuis tant de siècles et ce que tu comptes faire m’intéresse.

Je vais néanmoins ajouter une clause à notre contrat. Si tu veux que je te laisse Varthorn et que je reste en retrait, une personne qui t'est chère devra périr. Ta mère est-elle encore en vie ? Ou peut-être une fille de général que tu troussais avant notre rencontre ?

Ou bien…un oncle bienveillant ? Magicien à ses heures, cheveux gris, la tête dans les nuages ?


Garic serra les dents lorsqu’elle mentionna Xander. La créature venait-elle juste de lui dire que s’il voulait accomplir sa vengeance, il devrait consentir à exécuter son seul ami ?

Tout juste, Auguste.

Il ne pouvait se résoudre à faire ce choix. Pas aujourd’hui.
Modifié en dernier par Drayke le mer. août 22, 2018 7:57 am, modifié 23 fois.
"N’y a-t-il rien de plus sot que de caresser le serpent qui nous dévore ?" - Garic

Répondre